actualités juridiques

Homepage app widget

Bien être

Vives les vacances ! Et si on parlait du droit à la déconnexion ?

Vacances, j’oublie tout ! Ou presque ! Les salariés n’ont jamais été aussi connectés à leur travail depuis cette dernière décennie. Le développement du télétravail qui a nécessité la mise en place d’une connexion à distance est venue s’ajouter à la volonté des salariés de ne pas décrocher, signe de motivation et d’investissement pour beaucoup. Et pourtant ! Pour rester productif et recharger les batteries, il est nécessaire d’apprendre à se couper de son job pour revenir en forme et avec les idées fraîches. C’est ce que l’on appelle le droit à la déconnexion. Comment aider vos salariés à se ressourcer ? Nous vous donnons des conseils à mettre en place ! Ils vous remercieront !

les chiffres qui interpellent (Etude Qapa juillet 2019)

67%

des Français qui n’arrivent pas à déconnecter complètement du travail pendant leurs vacances.

93%

des Français estiment que le principal responsable de l’absence de déconnexion avec le travail est le smartphone.

Seulement 38% des hommes et 29% des femmes

profitent d’une déconnexion totale pendant les week-ends et les vacances.


Qu’est ce que le droit à la déconnexion ?

 

C’est le droit pour tout salarié de ne pas être joignable en permanence par son employeur, en dehors de ses heures de travail, pour des motifs liés à l'exécution de son travail, afin de :

  • protéger et garantir son temps de repos ;
  • et d'assurer le respect de la vie personnelle et familiale.

Ce droit concerne les salariés dont l'activité professionnelle nécessite des outils connectés : ordinateur, téléphone portable, visio…

Mais l’émergence du télétravail a notamment permis un développement fulgurant de ces outils connectés. La difficulté à « décrocher » en dehors des heures de travail, c'est en quelque sorte, le revers de la médaille. Un mail qui retentit, un SMS qui bip, un coup de fil tardif… l’envie irrépressible de répondre devient une habitude et la spirale infernale est enclenchée.

 

A vous dirigeant d’aider vos équipes à déconnecter !

En tant que manager, il est important de montrer le bon exemple et surtout d’encourager vos collaborateurs à faire une réelle pause lorsqu’ils s’absentent, que ce soit pour un week-end prolongé ou pour plusieurs semaines de vacances.

L’objectif est de leur montrer qu’à partir du moment où l’organisation est bien cadrée, que leurs tâches sont confiées en intérim à leur collègue, qu’ils peuvent en toute légitimité et sans culpabilité, profiter d’un repos bien mérité. 

4 conseils à mettre en place :

 

  • Définissez des règles en matière de déconnexion au sein de votre entreprise. Établissez une charte par exemple et déterminez les modalités à mettre en place pour que chaque salarié soit avisé de leur droit.
  • Organisez une réunion d’information avant chaque grande période de vacances pour rappeler les bonnes pratiques et l’importance de faire une pause.
  • Formez vos managers pour qu’ils donnent l’exemple. Les salariés seront d’autant plus à l’aise pour ne pas culpabiliser de « couper » totalement avec le travail.
  • Invitez-les à préparer un mail automatique d’absence sur leur boîte mail avec leur date de retour.
  • Récupérez leur téléphone portable pro avant leur départ.
  • Créez des pop-ups qui s’afficheront sur l’écran de votre salarié s’il tente de se connecter à sa boîte mail.
     

Cela s’inscrit dans une démarche de qualité de vie au travail et permet de prévenir les risques psychosociaux.

Quels sont les risques qu’encourent un dirigeant s’il ne respecte pas ce droit ?

A ce jour, le Code du travail[1] ne prévoit pas de sanction spécifique pour défaut de mise en œuvre des dispositions légales sur le droit à la déconnexion. Cependant, l’employeur peut être sanctionné pénalement (emprisonnement et amende) s’il n’a pas respecté son obligation de négocier sur la qualité de vie au travail incluant le droit à la déconnexion (art. L.2243-2). En l’absence de charte aucune sanction n’est prévue par les textes.
 
L'apport de votre expert-comptable : 


Il pourra vous aider à réorganiser les postes de travail vacants durant la période de congés, afin de :

  • pouvoir continuer votre activité normalement sans entrave pour vos ventes et services clients,
  • veiller au bon traitement de l'information pour la fiabilité de vos résultats en cas de vacance de postes,
  • éviter des risques éventuels pour votre entreprise en cas de délégation de certaines responsabilités à d'autres salariés de l'équipe. 

Comme nous l’avons évoqué le mois dernier au sujet du burn-out, il est primordial d’accompagner vos salariés dans ces différentes démarches afin qu'ils se sentent épanouis dans leur job et qu’ils aient envie de donner le meilleur sans y laisser leur santé. Le droit à la déconnexion s’inscrit totalement dans cette démarche ! Et parce que les vacances d’été c’est aussi une période plus « cool », être en effectif réduit permet également de modifier son rythme de travail mais aussi de côtoyer des collègues avec qui on échange parfois peu tout au long de l’année. Une pause déjeuner en terrasse, un petit café le matin pour discuter ou encore partager les tâches de son collègue en binôme peut être une bonne occasion de nouer de nouvelles amitiés professionnelles. Nous aborderons plus longuement le sujet dans notre prochain article !

Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en avoir plus, prenez un rendez vous avec votre expert comptable

Les dossiers du mois